Dans un lieu aride et magique, des frères franciscains ont trouvé la 
« Escala de l'Eden » (l'échelle du Paradis). Escala Dei (13ª siècle). Ils y ont élaboré le vin du Seigneur !
Au même endroit, 800 ans plus tard, une petite française et un catalan ont trouvé un lieu de rêve : Clos Mogador (1979). Isabelle et René : un pas de deux entre la sensibilité de la danseuse et l'obstination d'un troubadour philosophe. Elle dessine avec art le futur ; lui, presse le fruit du terroir.
Le Priorat va croître. Ensemble le Priorat et notre propre fils René vont grandir. Son habilité et sa magie pour obtenir un vin à la fois innovant et traditionnel, Clos Mogador, ne sont donc pas étonnantes.
Le vin allume la passion ! Les graines volent au vent et se dispersent pour donner vie à la vigne. Ses frères, Christian jardinier de fleurs et de vignes, Anderson, et nos petits-enfants, présagent de générations de bouteilles de Clos Mogador voyageant dans le monde entier.
Situation


 
Google maps

Pour plus d'informations, cliquez sur les zones
Mogador rouge, Manyetes vert, Nelin jaune, Cave violet



Google maps



Documento sin título






               

Clos Mogador carte

Cliquez pour plus d'informations: vignobles faune biodiversité installations




Documento sin título






               


Viniculture et viticulture
 

Notre viticulture est le compromis de l’intégration de la vigne à sa biodiversité naturelle. Notre recherche a pour but d’obtenir des baies débordantes de complexités en fruits et minéralité, une véritable infusion de tout ce qui l’entoure.

Une inquiétude primordiale la vivance de la terre et l’étude de son ADN. La conjugaison du savoir faire au service de la nécessitée de l’instant. L’enrichissement d’un sol schisteux en symbiose au croissement proportionnel de la vigne par rapport à son hydrométrie naturelle. Protection de l’usure des sols en évitant une évaporation nuisible.

Taille adaptée aux circonstances et protection des végétaux utiles et intégrés. Ensemencement de certains végétaux (céréales ou autre) qui favorise la biomasse ´, apport de compost savamment estudié pour rendre à la plante la nourriture qu’on lui soustrait.

La progression qualitative de nos vins dépend essentiellement des pratiques viticoles.

Traitements rigoureusement écologiques.

Pluviométrie 460 l/m

Vent dominants
N :
Tramontagne
NE : Gregal
E : Levant
SE : Xaloc
S : Mitjorn
SO : Llebeíg - Garbí
O : Ponent
NO : Mestral - Cerç
Le Terroir
 

L'expression du terroir est pour moi la source d’une obsession particulière : L'identification d'un vin doit être à l'image de son lieu de naissance. Un œnologue qui ne vit pas avec ses vignes détruit sans le savoir l'esprit d'un grand vin.

Personnellement, je vis dans et avec mes vignes et j'ai besoin de leur présence. Cette expression sensible qu´elle nous transmet : si elle est bien dans sa peau, si elle se sent bien, elle produira des sarments plein de vitalité et diffusera des parfums brillants. Le résultat se traduira évidemment dans la qualité du raisin.

La taille est la première relation entre le viticulteur et la vigne. C’est la symbiose entre le paysan et sa vigne qui lui donne sa santé ; en échange elle lui rendra le meilleur fruit.

Son entourage, la connivence des espèces en adéquation à son épanouissement, c’est ce qu’on appelle la bonne biodiversité : Une viticulture variée avec des oliviers, des arbres fruitiers (pêches de vigne, cerisiers, pruniers, poiriers…) des herbes aromatiques, de la végétation non prédatrice de la vigne.

Les insectes aussi sont des amis. Par exemple, les saveurs du raisin sont enrichies par les abeilles qui polonisent les différentes fleurs alentours.

L'œnologue déguste les raisins en essayant de déceler la maturité la plus précise. Il décide du moment adéquat de la récolte de chaque raisin, à la recherche de l’extrême qualité.

Une fermentation naturelle avec les levures autochtones ; les macérations infusent au vin son passé pour lui donner son identité ; un décuvage précis et sensible révèle l'esprit de son lieu de naissance. A chaque fois, c'est jouir d'un voyage unique.

Évidemment le terroir doit s'exprimer clairement dans le vin. C'est facile de parler de variétés adaptées à une géologie et à un climat ; mais une multitude d’autres facteurs interviennent. Jouer cette partition, c’est juste sublime !

L'œnologue vinifiant avec amour inoculera à son œuvre ces fragrances autochtones. J’aime cet exemple : donnez à un même vinificateur des grenaches de différents terroir, Châteauneuf du Pape, Roussillon, Priorat, Rioja… Le cépage est le même, mais le résultat est très différent.

L'enrichissement de ces différences mises en valeur dans notre projet sera notre meilleure récompense. Notre terroir est l'identité de notre vinification.

Le principal ingrédient d'un grand vin : Un clin d’œil entre le viticulteur et l'œnologue, au cœur de mère-nature.
Extase et partage d'un grand cru, secret d’un grand retour aux sources.